La Police Attaque Des Manifestants Immigrants Pacifiques

Pendant plusieurs heures, ils ont essaye de negocier une rencontre face
a face avec Denis Coderre pour obtenir une reponse tangible concernant la
situation des Algeriens sans statut qui font face a l'expulsion du Canada
au cours des prochaines semaines et mois. L'occupation etait pacifique.

Selon le compte-rendu de temoins directs, voici ce qui s'est passe
au 21e etage:
=ABApres que les manifestants aient refuse de quitter le bureau sans une
rencontre avec le Denis Coderre et aient refuse de negocier avec la police
d'Ottawa avant qu'on leur apporte de la nourriture, environ 30 policiers
de l'unite tactique ont attaque. Brandissant des pistolets electriques
talons et hurlant =ABVos mains sur la tete... couchez-vous a terre=BB, ils =
ont
violemment jete a terre les occupants. Pendant plusieurs longues minutes,
on n'entendait que le son des chocs electriques, des coups portes aux
occupants et les cris de douleur. L'aeration sur l'etage avait ete coupee
et, alors que les policiers fouillaient et passaient les menottes aux
occupants, la chaleur etait etouffante. Certaines personnes ont ete
particulierement ciblees et battues, frappees contre des surfaces dures et
leur tee-shirt et bandana rabattus sur leur visage pour les soumettre, les
humilier et les reduire au silence. Les murs du bureau du ministre ont ete
macules avec le sang d'une blessure a la tete de l'un des manifestants.=BB

Trois photographies numeriques de certaines blessures sont
disponibles a:

Les blessures ont ete documentees par video, photos numeriques et
photos par des sympathisants immediatement apres la sortie de prison des
manifestants vendredi. Des images a haute resolution sont egalement
disponibles.

Notez bien que l'attaque de la police s^=D2est produite quelques minutes
seulement apres que la police d^=D2Ottawa (et son equipe MELT (Major Event
Liaison Team - Equipe de liaison des evenements majeurs) ait essaye de
negocier avec les Algeriens sans statut, en anglais uniquement malgre le
fait qu'ils ne parlent que francais ou arabe. Egalement, plus t=F4t, des
policiers de l'unite tactique sont venus observer directement les
occupants, et ont mange des sandwiches devant eux. Les policiers savaient
parfaitement que les occupants etaient pacifiques et non armes, ils les
ont cependant attaques avec violence.

Selon des temoins de l'operation policiere, un des membres de
l'unite tactique s'est exclame: =ABLes pistolets talon sont formidables,
c'est beaucoup plus propre et plus amusant.=BB

La decharge electrique des pistolets electriques talon causent des
spasmes musculaires et secouent l'ensemble du corps, ils peuvent entra=EEne=
r
une desorientation mentale allant jusqu'a trente minutes. Avec arrogance,
la GRC a filme toute l'operation policiere.

En plus des dix Algeriens sans statut et des deux alliees de
Personne n'est illegal, qui ont tous ete accuses de mefait simple, trois
autres personnes ont ete arretees devant l'edifice d'Immigration Canada
alors qu'ils participaient a une manifestation de soutien. Paul Smith, un
militant d'Ottawa, a ete violemment arrete et blesse a la jambe avec un
pistolet talon. Il a ete rel=E2che sans accusation plusieurs heures apres.

Egalement, Francine Dumas et Michele Marois, sa fille, deux
militantes contre la guerre de Gatineau, la ville voisine d'Ottawa au
Quebec, ont ete arretee devant l'edifice d'Immigration Canada. Elles ont
ete detenues pendant plus de 40 heures avant de compara=EEtre devant un
juge. Michele a ete accusee d'entrave et sa mere, Francine, a ete accusee
de voies de fait contre un policier. Une des conditions de leur liberation
est l'interdiction de participer a des manifestations ou des
protestations. Ces conditions, ainsi que les celles qui interdisent aux
douze occupants d'etre a Ottawa sauf pour compara=EEtre devant une cour,
seront contestees lors des prochaines comparutions devant la cour.

Au cours des jours et semaines a venir, le Comite d'action des sans
statut et leurs sympathisants a Montreal et Ottawa, vont elaborer leur
strategie et organiser leur riposte. Ils ont besoin de votre aide.

SI VOUS VOULEZ AIDER les membres du Comite des sans statut qui ont ete
arretes et brutalises ainsi que Sarita Ahooja, Andrea Schmidt, Francine
Dumas et Michele Marois, communiquez avec nooneisillegal@tao.ca. Au cours
des jours et semaines a venir nous comptons sur votre appui pour des
lettres, des contributions financieres ainsi que d'autres mobilisations.

Une chose est certaine, l'organisation active du Comite d'action, et
de leurs sympathisants, va se poursuivre. Le Comite d^=D2action des sans
statut continue d'exiger: 1) que cesse les deportations; 2) le retour du
moratoire sur les deportations vers l'Algerie; 3) la regularisation de
toutes les personnes sans statut.

(Donnez votre appui par un courriel a: nooneisillegal@tao.ca. Vous
recevrez une reponse dans la semaine.)

* Merci a Christian pour la traduction vers le francais.