La grève étudiante, racontée par des libertaires de ...St-Georges

La grève est maintenant terminée au Cégep Beauce-Appalache, depuis le 30 mars, et a été, somme toute, une immense déception. Loin de faire naître chez les étudiantEs un sentiment de dignité et de pouvoir collectif, elle a été marquée par un manque de démocratie et d'implication de la part des grévistes, accentué par le despotisme de certains membres de l'exécutif de l'association générale étudiante, qui a collaboré avec la direction, sans consulter les étudiants en grève. Sans qu'aucun vote ou consultation préalable n'ait eu lieu, nous avons appris qu'une entente avait été conclue et que les cours techniques de 3ème année, ainsi que quelques autres cours allaient être maintenus, ce qui, il va sans dire, a enlèvé beaucoup de poids à notre rapport de force. Les étudiant-Es n'ont en aucun cas contrôlé le déroulement de cette grève : ni les actions ni les revendications...

Toutefois, on peut sans se tromper y voir un côté positif. La Beauce est reconnue pour son caractère particulièrement anti-syndical, et cette grève était sans contredis, malgré ses immenses faiblesses, une avancée. Elle a permis de nombreuses discussions et aussi de sensibiliser plusieurs personnes. Des actions de solidarité presque inespérées ont surgi de la de la polyvalente (sec 3, 4 et 5) et de la trinité (sec 1 et 2). En effet, les étudiantEs de la polyvalente ont conduit une grève de soutient d'une demi-journée, et ont manifesté en solidarité... Il est toutefois désolant de voir que lorsque ces étudiants se sont présentés au Cégep, les membres de l'exécutif ont préféré rester dans leur bureau que de participer à la marche... La Trinité n'est pas restée en reste : le lendemain, 372 étudiantEs ont conduit une grève sauvage, également d'une demi-journée, marchant aussi pour montrer leur solidarité. Seulement une vingtaine de ces étudiantEs en ont profité pour crisser le camp, alors que tous les autres sont restés ensemble pour, malheureusement, se faire dire par le président de l'AGE de retourner en classe...

Même marquée de plusieurs erreurs, cette grève n'en demeure pas moins un pas vers l'avant.

Salut aux 2 irréductibles sur les pickets et à tous ceux qui ont participé, soutenu et aidé à la grève...

===
Extrait de Cause commune no 6