DOSSIER: Le mouvement anarchiste en Amérique Latine

Mise à jour: 21 janvier 2006 (section historique et section presse)
"C'est la lutte finale,
Groupons-nous et demain,
L'Internationale,
sera le genre humain"Les anarchistes sont des "internationalistes", mais'encore? Voici toujours un dossier pour se faire une idée de l'état des lieux du mouvement anarchiste en Amérique Latine...

Bonne lecture... et espérons que ce dossier s'enrichira et sera suivi de d'autres sur l'Afrique, l'Asie, l'Europe...

Photo de la composante étudiante d'AUCA (Argentine)
Sommaire:-Présentations générales du mouvement libertaire latino-américain-Des textes historiques sur le mouvement libertaire en Amérique Latine-Les anars latino-américainEs dans la presse libertaire francophone
* * * * *
Présentations générales du mouvement libertaire latino-américain
Photos de Porto Alegre (Journée anarchistes 2001 de la FAG)Ronny Stansert, CGT-Vigo

La Lutte anarchiste en Amérique LatineDans cet article de 2001, Chekov Feeney, du WSM irlandais, nous fait part de ses impressions sur le mouvement anarchiste latino. Une première introduction générale...Aperçu du mouvement anarchiste argentinCe texte, et le suivant, émane d'un(e) camarade anarcho-syndicaliste français qui a fait un long voyage en Amérique Latine. Facinant même si, c'est le moins que l'on puisse dire, le SIA ne présente pas les choses comme nous l'aurions fait (y'ont une dent contre le plate-formisme??).Quelques infos sur le mouvement anar uruguayenUn autre texte du même groupe, cette fois sur l'Uruguay, un étonant petit pays où se trouve un nombre impressionant d'anars organiséEs...Argentine : Derrière les blocages de routeHorizontaux et autogestionnaires, les MTDs (Mouvements de Travailleurs sans emploi) de la Coordination Anibal Veron, en plus de lutter pour leurs droits, développent des projets de production et du travail qui rompent avec la logique capitaliste et développent, lentement, de nouvelles relations humaines.La Bolivie à la croisée des cheminsCamarades: voici la position de Quilombo Libertario (une organisation anarchiste de la ville de Santa Cruz en Bolivie) sur l'insurrection populaire ici, en Bolivie.Solidarité prolétaire à Cuba ?Coup de gueule des anars du Mouvement libertaire cubain (un groupe qui a recommencé à faire parler de lui) suite à une visite de syndicalistes françaisES qui n'ont rien trouvés à redire sur ce "paradis ouvrier du sud"...
Appel à former un réseau de solidarité avec les anarchistes à Cuba Comme vous le savez, nous avons envoyé, début septembre, une lettre pour proposer la constitution d'un groupe d'aide aux libertaires et syndicalistes indépendants cubains. Les raisons d'une telle initiative étant: l'intensification de la répression contre la dissidence et l'apparition de libertaires et de syndicalistes disposés à lutter pour une alternative syndicale indépendante du régime castriste ou de tout autre qui puisse lui succéder. Après avoir reçu les réponses affirmatives de tous les camarades consultés, nous pensons que les conditions sont favorables pour la création de ce groupe et que nous devons essayer de le créer le plus rapidement possible, puisque nous sommes tous d'accord que...

Solidarité libertaire avec l'Amérique LatineLes camarades du réseau Solidarité Internationale Libertaire --dont la NEFAC fait partie-- se sont investis dans un certain nombre de projets de solidarité internationale avec les anars latinos. Portrait.
* * * * *
Des textes historiques sur le mouvement libertaire en Amérique Latine
Photo tirée du site de Solidarité Internationale Libertaire
Une entrevueResistencia Libertaria - l’opposition anarchiste à la dernière dictature argentine Nouveau!Traduction trouvée dans Les Temps Maudits (revue de la CNT-f).Une vaste résistance populaire s’est confrontée aux dictatures militaires qui ont étranglé l’Amérique latine dans les années soixante-dix. Des militants de diverses tendances politiques ont lutté, de façon spontanée ou organisée, et leurs efforts ont indéniablement sauvé bien des vies et hâté l’effondrement de ces régimes brutaux. Bien que certaines de leurs contributions aient été célébrées dans des livres, articles ou films, d’importants pans de la résistance n’ont jamais été étudiés. En particulier, l’opposition anarchiste aux dictatures − qui a existé en Argentine, au Brésil, au Chili et en Uruguay − a été presque entièrement omise de l’analyse historique. L’interview qui suit répare cette omission. Elle retrace l’histoire de Resistencia Libertaria, une organisation anarchiste clandestine, fondée peu de temps avant la prise de pouvoir des militaires, en 1976.Resistencia Libertaria (RL) était active dans les mouvements étudiants et ouvriers, et parmi les organisations de quartier ; elle disposait également d’une branche militaire qui assurait la défense et le financement de ses activités. À son apogée, elle comptait entre 100 et 130 membres, auxquels s’ajoutait un réseau de sympathisants beaucoup plus vaste a). L’organisation a été écrasée en 1978, et 80% de ses membres ont péri[ou se sont terrés dans le silence pendant la répression, note de FM] dans les camps de concentration ou les salles de torture de la dictature.

Une brève synthèse historiqueL'anarchisme en amérique latineTraduction trouvée sur A-Infos. Une courte synthèse.
Une brochure du Syndicat Intercorporatif Anarchosyndicaliste de CaenAPERÇU DU MOUVEMENT OUVRIER EN URUGUAYÀ notre connaissance (mais nous sommes loin de tout connaître...), aucune brochure ou livre, un tant soit peu récent (ou même ancien), traitant du mouvement ouvrier uruguayen, ne circule dans le mouvement libertaire francophone. Nous espérons, en publiant cette compilation de textes, remédier, en partie, à cette lacune.

Une brochure de la CNT-AIT"L'Anarchisme Ouvrier" en ArgentineLes libertaires d'Argentine ont développés une tendance originale dans l'histoire de l'anarchisme international: "l'anarchisme ouvrier". Refusant à la fois la "neutralité" du syndicalisme révolutionnaire et la séparation social/politique des anarchistes partisans de l'organisation anarchiste spécifique, les anarchistes d'Argentine ont construit une organisation anarchiste ouvrière: la FORA, un syndicat anarchiste. Les camarades de la CNT-AIT (France) ont édités il y a quelques années une brochure sur cette expérience originale.

Trois documents historiques sur la révolution cubaineL'Anarchie dans la révolution cubaineManifeste de l'Association Syndicaliste Libertaire de Cuba (juin 1960)

Pour la révolution cubaine (1960)Un texte d'analyse écrite à chaud par des anarchistes américainEs en contact avec des cubainEs. Ce texte accompagnait le Manifeste de l'Association syndicaliste libertaire lors de sa parution dans la presse libertaire américaine et française.

Réflexions sur la révolution cubaine (1961)Un texte de la rédaction du Monde Libertaire, le journal de la Fédération anarchiste francophone (France), accompagnant et complétant les deux autres. Ce textes contient des liens vers d'autres textes de débats publié alors dans le Monde Libertaire.

N.B.: L'OCL consacre également un dossier à l'Amérique sur son site web

Les anars latino-américainEs dans la presse libertaire francophone:Photos de Porto Alegre (Journées anarchistes 2001 de la FAG)Ronny Stansert, CGT-Vigo
Alternative libertaire, décembre 2005Ve sommet des Amériques - Pour le grand capital sur le dos des pauvres- Nouveau!Nos camarades de l’Organisation socialiste libertaire reviennent sur le IVe sommet des Amériques qui vient de se tenir à Mar del Plata (Argentine) début novembre et qui a été marqué par les résistances opposées par plusieurs pays latino-américains à la libéralisation des échanges.
Alternative libertaire, novembre et décembre 2005 Réflexions sur la Sixième Déclaration de la forêt Lacandone et la nouvelle gauche latino-américainePartie 1, Partie 2- Nouveau!Alternative libertaire publie sur deux numéros un long texte des camarades du Mouvement libertaire cubain qui répondent par des réflexions bienveillantes à la fois critiques et constructives à la dernière Déclaration politique des zapatistes.
Le Monde libertaire, 29 septembre 2005Dossier: Mujeres Creando- Nouveau!Le Monde libertaire, l'hebdo de la Fédération anarchiste, publiait dans son numéro 1409 (29-09-05 au 5-10-05) un dossier spécial sur les anarchaféministes boliviennes. Nous reprenons ce dossier ici.
Alternative libertaire, été 2005L'Argentinazo - ANARCHISTES - La génération montante- Nouveau!Pour les tous jeunes groupes communistes libertaires argentins, l'argentinazo a constitué le baptême du feu. Par leur forte insertion dans le mouvement populaire et leur remarquable niveau d'exigence politique, ces groupes révèlent de vraies potentialités.
Alterta!, été 2005Bolivie : la rébellion dans la tradition…- Nouveau!Depuis les cinq dernières années, les habitants de la Bolivie semblent être un peuple insoumis, ingouvernable. Par un nombre incroyable de mobilisations, les Bolivien(ne)s, après avoir donné du fil à retordre à l’ex-dictateur élu au parlement Hugo Banzer, ont continué sans relâche à s’opposer radicalement à leurs dirigeants. En effet, son successeur, Sanchez de Lozada, a été obligé de fuir le pays en octobre 2003 pour éviter la colère populaire durant la dénommée «guerre du gaz». Son remplaçant Carlos Mesa tente tant bien que mal de mener la barque depuis une année et demie ponctuée de pas moins de 812 manifestations à la grandeur du pays, déclarant forfait et présentant sa démission au congrès au cours du mois de mars dernier. Pour empêcher la tenue d’élections et un approfondissement du pouvoir populaire, le congrès refusa, l’obligeant à continuer de contrôler le pays avec la plus grande activité contestataire au monde. Entre 70% et 80% de la population peut se considérer membres des premières nations, le plus haut taux en Amérique. Leur histoire, leurs modes de vie et leurs traditions sont donc les obstacles principaux auxquels se butte la bourgeoisie d’origine européenne qui tente de perpétuer les schémas d’exploitation dont nous connaissons trop bien le fonctionnement et les conséquences…
Anarkismo.net, 19 mai 2005Déclaration de soutien a la grève de la faim des prisonniers politiques chiliens- Nouveau!Santiago, le 19 Mai 2005 - Par la présente déclaration publique, nous tenons à manifester notre soutien solidaire et fraternel à la nouvelle mobilisation initiée par les prisonniers politiques, actuellement incarcérés en vertu de l'application de la Loi Antiterroriste. Héritage de la dictature criminelle de Pinochet, et outil très utile pour l'actuel gouvernement de la Concertation, c'est un instrument utilisé sans discrimination tant pour criminaliser les luttes sociales, que pour réprimer le Peuple de la Nation Mapuche dans sa juste revendication pour la terre, la liberté et l'autonomie.
Le Monde libertaire, 17 au 30 mars 2005El Libertario du Venezuela- Nouveau!Au milieu des années 80, à Caracas (Venezuela), le collectif autogestionnaire libertaire crée El libertario (1) mais en suspendra la parution au bout de six numéros. Parmi les initiateurs du journal, il y a Angel Cappelletti (2), des vétérans espagnols, des militants ouvriers et d'autres militants... Ce n'est qu'en novembre 1995 que le journal reparaît, sous l'impulsion du Comité de relations anarchistes (CRA) qui vient de se créer à Caracas.
Le Monde libertaire, 27 jan au 2 février 2005Des nouvelles de la Fédération Anarchiste de Rio de Janeiro: « Anarquia no Brasil »- Nouveau!Née au mois d’août 2003 de l’effort conjugué de plusieurs générations d’anarchistes militants, la Fédération Anarchiste de Rio de Janeiro (FARJ) est une organisation spécifique. Ses principes reposent sur la liberté, l’éthique, le fédéralisme, l’internationalisme, l’auto-gestion, l’action directe, la reconnaissance de la lutte des classes, l’insertion dans les luttes sociales, les pratiques militantes et l’aide mutuelle. Ouverte sur l’extérieur, elle cherche à établir des relations avec les autres mouvements libertaires latino-américains.
CNT-AIT INFO, 20 janvier 2005BOLIVIE : LA «GUERRE DU GAZ» - Nouveau!La Bolivie se caractérise par une diversité géographique, culturelle, ethnique et un grand isolement. Plus de 70% de la population est composée de diverses ethnies indigènes, chacune avec sa culture, ses coutumes et son dialecte. Le reste de la population est composé de métis. Il existe dans ce pays un très fort racisme, des différences très accentuées et évidentes entre classes sociales. Les marchés locaux, généralement approvisionnés par le paysannat et par la contrebande, permettent une économie informelle qui se reflète dans la pratique du troc et du marchandage. Les enfants travaillent souvent à partir d’un âge très très précoce. Pour la plupart, les Boliviens ne vivent pas, ils survivent. La misère est patente partout alors que la Bolivie dispose de la deuxième réserve de “gaz libre” (c’est-à-dire facilement exploitable) du continent.
Alerta, Hiver 2004-2005Féminisme anarchiste bolivien- Nouveau!Libres, lindas y locas / Libres, belles et folles“Nous, les putes, voulons mettre au clair que ni Sanchez de Lozada ni Sanchez Barzain sont nos enfants”, disaient les pancartes des membres de Mujeres Creando (Femmes créant) lorsqu’en septembre 2003, en Bolivie, eut lieu la rébellion populaire contre la privatisation du gaz. Ainsi raconta Julieta Ojeda, qui fut invitée à Roca Negra pour expliquer comment, à l’intérieur de l’organisation féministe, anarchiste et latino-américaine, elles interpellent quotidiennement une société qui n’accepte pas d’être questionnée par un groupe qui a comme objectif le changement social.
No Pasaran, novembre 2004
Santa Lucia del Camino, Oaxaca (Mexique), le 14 septembre 2004 - Nouveau!La répression est le seul dialogue que connaît le gouvernement Le 14 septembre 2004 à 6h30 plus de 200 agents des forces spéciales du gouvernement de l'Etat de Oaxaca ont délogé le Temple Santo-Domingo et de la place du Zocalo situé devant le Palais du Gouverneur de la Ville de Oaxaca. Une centaine de militant(e)s occupaient ces lieux depuis le 20 avril 2004 pour exiger:
Le Monde libertaire, 18-25 nov 2004L'ange de l'histoire- Nouveau!Dans un entretien diffusé sur radio libertaire, (Chroniques rebelles 15/12/2004) Plinio Coelho, un des organisateurs des deux rencontres sur "l’histoire des mouvements ouvriers révolutionnaires" (tenues à Sao Paulo et Rio de Janeiro en septembre dernier), explique comment celles-ci répondaient à un besoin du mouvement libertaire brésilien de s’ouvrir sur l’extérieur, l’Europe en l’occurrence. Paradoxalement, et sans doute avec beaucoup plus de raisons, c’est le sentiment que les "européens" cosmopolites venus au Brésil ont également ressenti : sortir des limites des débats ou du manque de débats franco-français, s’ouvrir aux vastes horizons de l’Amérique Latine, en attendant d’autres ouvertures certainement aussi nécessaires. (Pourquoi ne pas essayer d’organiser des manifestations comparables en Russie, en Turquie, au Maroc, aux USA, au Japon,......ou en Europe de l’ouest ?). La rencontre avec l’autre, si proche et si différent, n’est pas seulement l’occasion de reprendre courage, mais aussi de pouvoir de nouveau penser, de sortir des lieux communs et des oppositions automatiques. Immergés (quelques jours !) dans l’atmosphère brésilienne, dans la vie, les problèmes et les possibles des sociétés sud-américaines, la délégation "française" retrouvait elle même un goût interne pour la discussion qui certes ne lui avait jamais fait défaut, mais qui, de l’autre côté de l’Atlantique, prenait d’autres couleurs et une nouvelle vivacité.
Le Monde libertaire, 18-25 nov 2004Les favellas de Rio de Janeiro- Nouveau!Plinio Coelho : Le colloque a été un réel succès à tous les niveaux qu’il s’agisse de la participation brésilienne ou internationale — conférenciers et public — de la discussion théorique. Il y avait des gens de Bahia, du Nordeste, de villes très éloignées de Sao Paulo, la capitale, de tout le Brésil. Certains ont fait jusqu’à cinquante heures de voyage pour assister au colloque. D’autres venaient du Chili, d’Argentine. Pour nous, ce colloque est un événement important car nos moyens sont modestes et les distances sont grandes. Retrouver des anarchistes européens — venant de pays riches —, pouvoir confronter des réalités différentes, discuter les pratiques et les applications de la théorie anarchiste sont autant d’échanges importants, en particulier pour les jeunes ici. Mais finalement pour tout le monde car c’est intéressant de voir ce que ressentent ces jeunes du bout de l’Amérique du Sud et de comparer deux réalités sociales.Le Monde libertaire, 15-22 septembre 2004L’Anarchisme et le syndicalisme révolutionnaire au Brésil- Nouveau!Du 8 au 10 septembre à Sao Paulo et du 13 au 15 à Rio de Janeiro, se tient un colloque international libertaire sur l’histoire des mouvements ouvriers révolutionnaires Il est organisé par le collectif anarchiste Terre Libre de Sao Paulo et la Fédération anarchiste de Rio Janeiro, et fait suite à la traduction en portugais du livre publié en France, De l’histoire du mouvement ouvrier révolutionnaire (CNT-Nautilus). L’histoire passée et récente de l’anarchisme au Brésil est mal connue en France et en Europe. Parmi les quelques ouvrages disponibles, et pour ce qui concerne le passé, on peut signaler un livre déjà ancien mais particulièrement intéressant, celui de Jacy Alves de Seixas : Mémoire et oubli : anarchisme et syndicalisme révolutionnaire au Brésil, (éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1992). Dans cet ouvrage J-A de Seixas fournit une analyse historique et théorique particulièrement utile pour tous ceux qui s’interrogent sur ce que furent les mouvements ouvriers libertaires au tournant du XIX et du XXe siècles.
Le Monde libertaire, 10 juin 2004Santiago du Chili: Rencontre internationale pour objecter au militarisme- Nouveau!Dans le monde entier, des groupes d’activistes célèbrent le 15 mai : Jour international de l’objection de conscience. Traditionnellement, l’Internationale des résistants à la guerre appelle à commémorer ce jour en focalisant l’attention sur un lieu où la lutte antimilitariste nécessite le plus de soutien. Cette année, l’attention a convergé vers le Chili et l’Amérique latine. Le groupe « Ni casque ni uniforme », en relation avec l’IRG, a organisé une rencontre internationale sur l’antimilitarisme et l’objection de conscience. Pendant la semaine du 10 au 15 mai, des objecteurs (hommes et femmes) et des militants de l’Équateur, du Paraguay, de Colombie, du Venezuela, du Mexique, d’Uruguay, d’Argentine, du Pérou, de Bolivie, du Brésil, d’Espagne et d’Angleterre partagèrent leurs expériences et discutèrent de différents aspects de la lutte antimilitariste.
Le Monde libertaire, 5 mai 2004Salutations de Utopia Libertaria (Bolivie) et de La Fédération anarchiste de Rio de Janeiro (Brésil) au congrès de l'IFA- Nouveau!Salutations de deux organisations latino-américaine au congrès de l'Internationale des fédérations anarchistes (IFA). Un erratum publié dans le numéro suivant du ML indique qu'elles ne sont toutefois pas membres de l'IFA comme le suggère l'article.

CNT-AIT Info, 20 février 2004ARGENTINE : 107 BARRAGES DE ROUTES DES PIQUETEROS LE 19 FÉVRIER 2004vendredi 20 février 2004 - La journée de protestation des piqueteros a été un succès en terme de nombre de "cortes" [1]. On dénombre 107 barrages dans tout le pays, malgré les menaces judiciaires et gouvernementales.
CNT-AIT Info, 9 février 2004L’UNION DES TRAVAILLEURS SANS EMPLOI DE MOSCONI : ILS NE FONT PAS QUE COUPER DES ROUTES ...(...) En 1997 se realisa le premier barrage de route, aussi appelé piquete, organisé par plusieurs secteurs et organisations des villes de Mosconi et Tartagal. Ils réclamaient, entre autres choses, des postes de travail pour les chômeurs de YPF et des impayés de salaires aux entreprises d’Etat. (...)

Le Trouble, février 2004Mexique: Autonomie Aujourd'hui! Après plusieurs mois de conflits dans la communautée de Tlalnepantla située dans l'État de Morelos au Mexique, les autorités ont décidés d'envoyer une armée de flics dégager le Conseil Populaire Autonome, organe constitué par les résidentEs de cette communautée formée en majorité d'autochtones. C'est dans cette région montagneuse, à environ 30 minutes de la capitale, que se trouve le lieu principal de la culture du nopal, un aliment traditionnel mexicain cultivé depuis des siècles par les habitantEs, environ 4500, qui sont majoritairement des paysanNEs.
Alternative Libertaire, janvier 2004Zapatisme et mouvements sociauxSurgi de la forêt Lacandone le 1er j anvier 1994, il y a tout juste 10 ans, le zapatisme exerce une influence croissante sur les mouvements sociaux en Amérique latine. Autonomie, contre-pouvoir, autogestion autant d'idées-forces que le mouvement zapatiste a mis en pratique et qui questionnent l'ensemble des mouvements sociaux et politiques anticapitalistes. Des libertaires aux autonomes en passant par nombres de mouvements sociaux qui agissent dans la nébuleuse altermondialiste, beaucoup de militant(e)s affichent en Europe leur sympathie ou bien mieux leurs affinités électives avec le zapatisme. Cette influence est toutefois bien plus superficielle sur le vieux continent qu'en Amérique latine. Alternative Libertaire, janvier 2004Petite chronologie du zapatismeAlternative Libertaire, janvier 2004AUTONOMIE ZAPATISTE: Émergence d'un pouvoir régional
En mars 2003, les zapatistes ont décidé d'impulser des " assemblées de bonne gouvernance " (par opposition à la mauvaise celle du pouvoir central mexicain), le rôle de ces assemblées est de coordonner les communes autonomes rebelles qui ont essaimé depuis dix ans au Chiapas dans les zones sous contrôle de l'Armée zapatiste de libération nationale (EZLN).
Alternative Libertaire, décembre 2003BOLIVIE: La révolution sur le guéLa Bolivie vient de connaître une véritable insurrection dont les médias ont relevé les aspects les plus spectaculaires, mais qui a profondément affecté une population qui s'est majoritairement soulevée contre l'oligarchie.

Alternative Libertaire, décembre 2003Mexique: Escalade de la violence dans l'État d'Oaxaca Cette fois, c'est à Santa María Yaviche, communauté autonome qui irrite singulièrement de ce fait les autorités locales, que les paramilitaires ont attaqué une réunion du Conseil indigène autonome populaire de Oaxaca-Ricardo Florès Magon (CIPO-RFM, organisation membre de Solidarité internationale libertaire). Le CIPO-RFM est implanté dans des communautés de base de l'État de Oaxaca, et agit sur plusieurs fronts, depuis la lutte pour de meilleures conditions de vie dans les communautés (eau, électricité, infrastructures, services...) jusqu'à celle pour la reconnaissance des accords de San Andrès sur les droits indigènes, et l'auto-organisation des communautés. Il préparait justement lors des faits, avec d'autres organisations, une caravane d'observation sur les droits des peuples indiens d'Oaxaca et la répression politique que ces derniers subissent.

Alternative Libertaire, novembre 2003ARGENTINE : L'expérience politique des entreprises récupérées Nos camarades de l'Organisation socialiste libertaire (OSL) analysent pour nous l'expérience et les contradictions du mouvement des entreprises récupérées en Argentine. Ou les difficultés d'organiser un monde sans oppresseurs, ni opprimé(e)s. Malgré une violente expulsion et une lutte perdue, l'entreprise de textile récupérée Brukman s'est transformée en symbole mondial de la résistance des entreprises récupérées en Argentine. Mais que sont réellement les entreprises récupérées en Argentine ? En Argentine, entre 8 et 10 000 postes de travail ont été sauvés par les travailleurs
Alternative Libertaire, novembre 2003BRÉSIL : Radicalement pragmatique Le Brésil connaît depuis plus d'une décennie le développement d'un mouvement d'entreprises autogérées. Nous publions ici une contribution sur la richesse de ces expériences et les nouvelles perspectives qui s'offrent à elles dans un contexte marqué par la politique sociale-libérale de Lula.
Alternative Libertaire, novembre 2003MEXIQUE/CHIAPAS : Autonomie zapatiste Par de nombreux aspects le mouvement zapatiste épouse les principes et pratiques des courants libertaires. José Luis Humanes Bautista, coordinateur de la commission Chiapas de la CGT espagnole (anarcho-syndicaliste) évoque pour nous l'expérience des communautés autonomes en rébellion impulsées par les zapatistes depuis 1994.
Le Monde Libertaire¡ Que se vayan todos !Cet éditorial du journal El Libertario de Caracas (sept- octobre 2003) exprime le point de vue de la Commission des relations anarchistes devant l’éventualité d’un référendum demandé par les opposants sociaux- démocrates et de droite pour révoquer le mandat d’Hugo Chavez, l’actuel président. On pourrait argumenter de même à propos du lamentable spectacle de l’élection d’un acteur américain réactionnaire pour remplacer un gouverneur incapable en Californie.

CNT-AIT INFOS, septembre 2003ARGENTINEEn décembre 2001 débutait en Argentine une explosion sociale qui devrait donner matière à réflexion à tous les révolutionnaires. La caractéristique la plus forte du mouvement à ses débuts a certainement été le rejet de tous les politiciens, résumé dans le mot d'ordre fédérateur : "Que se vayan todos" (1). Dix-huit mois plus tard, force est de constater que les politiciens, sortis par la porte, sont revenus par la fenêtre. De nouvelles organisations, issues des décombres idéologiques du capitalisme, ont repris le vieux thème keynésien et marxiste de la "nécessité de l'État", en prenant simplement la précaution de les camoufler derrière des mots comme "assembléisme", "horizontalité" et autres termes empruntés à la rue. Le but de la manœuvre est double : d'abord s'opposer à la réappropriation des outils de production par et pour la collectivité, pour, ensuite, reconstruire tout le système politique mis à mal depuis le 20 décembre 2001.

Alternative Libertaire, septembre 2003CHILI : Une grève générale massivement suivie
Le 13 août dernier, le Chili a connu sa première grève générale depuis la dictature. Appelée par la Confédération unitaire des travailleurs (CUT), elle a été suivie par 80 % des travailleur(se)s du public et du privé. Elle pourrait connaître des prolongements lors des commémorations et des mobilisations en mémoire de la résistance au coup d'État militaire du 11 septembre 1973.

Alternative Libertaire, septembre 2003SIL: Tournée sud-américaine en Europe

Le réseau Solidarité internationale libertaire (SIL) voulait profiter de la mobilisation contre le G8 à Évian pour faire venir en Europe les camarades sud-américains dont SIL soutient les projets
CNT-AIT INFOS, juillet 2003SOLIDARITE AVEC UN COMPAGNON ARGENTIN EMPRISONNÉMiguel Angel Mansilla (28 ans) est un actif militant anarchiste du Mouvement des Travailleurs Desoccupés (MTD) du quartier du 2 Avril (ex - quartier 34 hectares) de la banlieue de Bariloche, ainsi que tous les jeunes du M.A.L.O (Mouvement Anarchiste de Liberation Ouvrière). Depuis qu'ils se sont organisés, ils n'ont cessé d'être un problème pour le gouvernement local, qui a entrepris une campagne de criminalisation du quartier, lançant des menaces, détenant de façon illégale les compagnons, organisant des ratonnades et même tirant des coups de feus contre les compagnon.

Alternative Libertaire, juin 2003Autogestion : la leçon argentine" On occupe, on travaille, on se paye. " C'est une des faces de l'Argentine depuis l'insurrection de l'hiver 2001. Et malgré la répression qui se développe contre les mouvements sociaux, ça le demeurera. Les forces de l'ordre pourront encore tenter d'évacuer des usines " récupérées ". Elles ne pourront pas faire oublier la dynamique lancée par plusieurs mois de lutte et d'expérimentation sociale.
Le Trouble, mai 2003La Marmite Venezuelienne Nouveau!Le mois de janvier 2003 a vu la fin d'une grève générale de plus d'un mois au Venezuela. Après un coup d'État, des grèves de quelques jours et plusieurs affrontements entre partisans et policiers en 2002, on se demande bien ce que nous réserve la suite des événements dans ce pays d'Amérique du Sud reconnu comme ayant un dirigeant dit de "gauche" au pouvoir, qui se nomme Chavez. Si la situation du Venezuela nous inquiète, c'est surtout parce que partout en Amérique, de l'Argentine jusqu'au Québec, certains individus et groupes parlent de la nécessité de défendre la "révolution" et l'État "populaire" initié par Chavez et ses partisans et qui comble de malheur, est attaqué par la droite et les patrons dans un front douteux avec des syndicats. Nous croyons que la défense, par ces soi-disant progressistes, de l'État vénézuélien n'apportera jamais la libération aux masses exploitées et opprimées, ce qu'elles désirent ardemment, mais plutôt un renforcement de l'autoritarisme de Chavez qui ne diffère en rien des autres tyrans (démocrates ou dictateurs) au pouvoir dans le monde. Le Monde Libertaire, 10 avril 2003Uruguay : Des Anarchistes de terrain - Nouveau!Nombreuses et riches furent les expériences de lutte menées par différents peuples au cours de l'histoire de l'Amérique latine. Sur notre terre, l'Uruguay, ce furent les Indiens, les Afro-Américains, les gauchos et les peones qui, dans leur lutte de libération, donneront l'exemple de résistance contre l'oppression colonialiste.
Le Monde Libertaire, 13 février 2003Projet éditorial « Letras libertarias » : Appel à la solidarité en ArgentineIl y a maintenant quelques mois, nous avons envoyé, par courrier, à une centaine de groupes et syndicats libertaires un appel à souscription pour aider un collectif anarchiste argentin à mettre en place une petite maison d’édition. À l’heure actuelle, l’appel a souscription n’a strictement rien donné.Le Monde Libertaire, 13 février 2003Les anarchistes ont une arme: les bibliothèques Quiconque s'est investi dans une lutte, qui implique un changement dans la société ou dans les mentalités, est conscient de l'importance que l'information a pour les gens, combien le fait d'accéder à différents points de vue est vital. Les centres d'information de sensibilité libertaire, dont l'ouverture et la persistance est une constante du mouvement anarchiste, ont un rôle clair avec la réappropriation du passé, mais aussi ont été - et sont - des centres vivants, qui éditent des ouvrages et collectent la littérature actuelle qui circule seulement par des canaux alternatifs, en plus de permettre à ceux qui en ont besoin l'accès à l'information électronique. C'est ainsi qu'ils jouent le rôle d'espaces de rencontre et de socialisation, qu'ils sont gérés et se maintiennent par le travail et des apports volontaires.
CNT-AIT INFOS, février 2003QUE SE VAYAN TODOS ! QU'ILS S'EN AILLENT, TOUS !(A PROPOS DU VÉNÉZUELA, DE CHAVEZ, ET DES LIBERTAIRES) La presse et l'ensemble des médias parlent du Vénézuela (quand ils en parlent) d'une manière biaisée et souvent caricaturale. Nos compagnons anarchistes vénézuéliens qui vivent la situation au quotidien et participent de près au mouvement populaire, exprime ici leur point de vue sur l'opposition idéologique apparente entre les soutiens de Chavez et ses opposants.
Alternative Libertaire, février 2003Solidarité avec les libertaires du Brésil
L'an dernier Solidarité internationale libertaire (SIL) lançait un projet de souscription pour soutenir des projets de développement du mouvement libertaire au Brésil, en Uruguay et en Argentine. Les organisations membres de SIL de plusieurs pays ont déjà collecté et envoyé des fonds à nos camarades latino-américains. Dans cette édition, nous informons nos lectrices et lecteurs des retombées de la campagne de solidarité au Brésil.Le Monde Libertaire, 23 janvier 2003Mapuches : Lutte Indigène au Chili et en Argentine - Nouveau!Certains peuples n'en finissent pas de souffrir. Les Mapuches sont de ceux-là : depuis les Incas jusqu'aux États modernes, ils ont subi guerres et généocide. Et ils se battent encore !

Alternative Libertaire, janvier 2003ARGENTINE: Les ouvriers prennent les rênes des entreprises ruinéesAvec pour unique mission la préservation de leurs emplois pour nourrir leurs familles et convaincus qu'il est quasiment impossible de trouver un travail, les ouvriers de quelque 1 800 entreprises en faillite ont pris les commandes des affaires pour éviter leur disparition.

Alternative Libertaire, décembre 2002BRÉSIL : La victoire de Lula et la défaite de la gauche brésilienne
Nos camarades de la Fédération anarchiste gaúcha (FAG) analysent la victoire de Lula à l'élection présidentielle du 27 octobre et ses conséquences pour la société brésilienne.

Alternative Libertaire, octobre 2002Elections présidentielles au Brésil : Le "jeu" où rien ne se joue
Cette année le Brésil connaîtra sa quatrième élection présidentielle au suffrage direct depuis la fin de la dictature militaire (1964-1985). Alors que Lula candidat du PT est donné gagnant dans les sondages, il s'efforce de donner un contenu et un profil de plus en plus libéral à son programe politique.
Alternative Libertaire, septembre 2002Mexique : Les libertaires d'Oaxaca sous la pression des paramilitairesTandis que la militarisation de la zone et la guerre de basse intensité menée contre les communautés indigènes se poursuivent au Chiapas, le CIPO-RFM subit dans la région de Oaxaca une répression sans précédent. Arrestations, tortures et tentatives d'assassinat s'intensifient, sans heureusement parvenir pour autant à diviser et réduire au silence nos camarades.
CNT-AIT INFOS, aoùt 2002FEDERACION OBRERA REGIONAL ARGENTINA (SECTION DE L'A.I.T.) : CHRONIQUE DU CHAOS CAPITALISTEMême s’ils ont bien évidemment des préoccupations et des actions plus essentielles en ce moment, nos compagnons de la FORA ont tenu à adresser aux autres sections de l’Association Internationale des Travailleurs, une note de synthèse d’où nous avons extrait les passages suivants.

Alternative Libertaire, juillet 2002L'Argentine six mois après la révolte populaire
Développement du mouvement des assemblées populaires, autogestion des entreprises en lutte, crise de la représentation… la révolte populaire progresse en nombre et en conscience. Nous publions une nouvelle contribution de nos camarades de l'OSL.
Combat Syndicaliste, avril-mai 2002ARGENTINE : LEÇONS POUR L'ANARCHISMEDepuis cet hiver ; les habitants de l'Argentine attaquent l'Etat, ridiculisent ses complices de gauche et d'extrême gauche, défient le capital, mettent en pratique les assemblées générales à une échelle jamais revue depuis l'Espagne de 1936, et tout cela sans qu'apparaisse quelque leader que ce soit. Ils ont choisi de lutter de manière libre contre le terrorisme de l'Etat et du capital. A Buenos Aires les habitants s'organisent dans les assemblées générales de quartier et essayent de prendre leur vie en main.
Combat Syndicaliste, spécial "Abstention Second Tour"BRESIL : ABSTENTION CONTRE LE FMI !Au Brésil, ce sont les élections "fédérales" qui sont en préparation. La COB-AIT peu sensible aux sirènes électoralistes a lancé une campagne pour l'abstention au moment ou démarrait le "Forum social de Porto Alegre".

CNT-AIT INFOS, mai 2002DES MILITANTS DE LA COB-AIT MITRAILLES DEVANT LA BIBLIOTHEQUE SOCIALE DE SAO PAULOLe 18 novembre 2001, plusieurs compagnons du groupe AIT de Sao Paulo étaient devant un local où leur groupe est en train de monter une bibliothèque sociale.

Rebellion, février-mars 2002Révolte en ArgentineL'insurrection du 20 décembre constitue un tournant dans l'histoire des luttes populaires argentines. C'est une démonstration de force spontanée, insolente, d'un peuple fatigué des humiliations. Cette lutte ne peut être réduite à la simple anecdote d'un affrontement.

Rebellion, février-mars 2002Forum Social Mondial (FSM)Le FSM est un grand rassemblement de forces politiques, sociales et institutionnelles du monde entier, réunies dans une alliance de classes incluant même certains 'businessmen' soi-disant "progressistes". Ce n'est pas par hasard que ce grand pique-nique politico-social se réunit dans une ville et un Etat du Brésil ayant une tradition de gouvernement du PT (Parti des Travailleurs). Le FSM, selon ses organisateurs/trices, a pour but de lutter contre le néolibéralisme.

No Pasaran, mars 2002Argentine : Assemblées casseroles et piquets - NOUVELLES FORMES DE PROTAGONISME SOCIALNous avons reçu ce texte de nos camarades argentins qui reviennent plus profondément sur les raisons de la révolte de décembre. Ce troisième brouillon d'investigation sur les nouvelles formes de protagonismes sociaux cherche à discuter, depuis l'intérieur même du processus de mobilisation d'assemblées, piquets et autres formes d'une nouvelle subjectivité radicale, certains éléments de la conjoncture actuelle.

No Pasaran, mars 2002Journées anarchistes de Porto Alegre 2002 : DÉCLARATION FINALE
Cela fait des années que le modèle dit "néo-libéral" en a fini avec les intérêts et les conquêtes de notre peuple sans en avoir peine. Un modèle inséré dans un système de domination qui génère chaque fois plus de misère pour engraisser une minorité privilégiée.

Alternative Libertaire, mars 2002BRESIL : Renouveau libertaireLe IIe Forum social mondial (FSM) qui s'est tenu du 31 janvier au 5 février à Porto Alegre a eu encore plus de retentissement que la première édition pour de bonnes et de moins bonnes raisons. En France, on retiendra que la campagne électorale française était quasiment l'unique centre d'intérêt des journalistes qui avaient fait le déplacement.
Le Trouble, février 2002Soulèvement en ArgentineNouveau!Devant le manque d'information pertinente face aux événements récents qui se sont déroulés en Argentine, le collectif du Trouble a décidé de vous présenter un texte d'analyse qui vient d'une publication chilienne. Tout comme nos camarades de Hombre y Sociedad, nous n'avons pas voulu revenir sur les événements, ce qui n'aurait été qu'une simple description, mais plutôt essayé de voir les leçons a tirer, en particulier pour les révolutionnaires, des Journées de soulèvement.
No Pasaran, février 2002Journées anarchistes contre la mondialisation capitaliste : PORTO ALEGRE RIO GRANDE DO SUL - BRÉSILLa Federation Anarchiste Gaúcha (FAG) veut exposer, à travers ce communiqué, des réflexions sur le caractère et les motivations du Forum social mondial ainsi que la volonté de la fédération de réunir les forces nécessaires pour coordonner une intervention anarchiste efficace durant la semaine où se déroulera ce forum, à Porto Alegre. Cette ville est aussi celle où se base principalement notre organisation et nous aimerions emmener des propositions pour la programmation d'une activité qui pourrait projeter les idées-force du socialisme libertaire au public mondial. On estime à environ 100 000 le nombre de participants qui vont venir ici en vue d'assister au Forum. Il est certain que cette circonstance nous offrira plusieurs possibilités d'action.

Alternative Libertaire, février 2002Édito : ARGENTINAZOAu début du XXe siècle, l'Argentine était la dixième puissance mondiale. Elle a également compté un mouvement anarchiste et anarcho-syndicaliste de masse éradiqué à coups de fusils et de canons dans les années 30 par les nationaux catholiques et les fascistes. National-catholicisme, fascisme, populisme péroniste, libéralisme du Parti radical se sont succédés écrasant le mouvement ouvrier et populaire.
Alternative Libertaire, février 2002Argentine : La rébellion populaire continueL'insurrection du 20 décembre 2001 constitue un moment charnière dans l'histoire des luttes populaires argentines. Le peuple fatigué des humiliations a fait une démonstration de force spontanée, irrespectueuse et héroïque.
Alternative Libertaire, février 2002Internationalisme : La solidarité se met en marcheAprès bien des contre-temps, la campagne de soutien aux camarades libertaires d'Amérique latine a enfin vraiment démarré. On commence déjà à récolter les fruits de la Solidarité internationale libertaire (SIL).

No Pasaran, janvier 2002ARGENTINE : UN NOUVEAU TYPE D'INSURRECTIONLe FMI trouvait que l'Argentine n'allait pas assez loin dans ses méthodes d'ajustement structurel, en clair que le gouvernement était trop mou pour réduire les conditions sociales et économiques du peuple "leurs efforts n'étaient pas suffisants" a déclaré le directeur du FMI en Europe. Le nouveau président par intérim, Adolfo Rodriguez Saa a suspendu le paiement de la dette et promis un million d'emplois. Irréalisables sans une transformation profonde, à la fois au niveau intérieur et extérieur vis-à-vis du FMI et des instances internationales. Si les médias s'évertuent à ne pas faire le lien entre cette révolte populaire et les mouvements anti-globalisation, celle-ci marque, comme le 1er janvier 1994 au Chiapas, une capacité des mouvements populaires à refuser le libéralisme, et à chercher d'autres alternatives. Nous avons demandé à Diego Sztulwark, que nous avions rencontré en octobre 2000 lors d'une tournée avec No Pasaran de présentation de son livre sur les contre-pouvoirs avec M. Benasayag de livrer sa vision des événements.

Alternative Libertaire, janvier 2002RIO GRANDE DO SUL : La face cachée de Porto AlegreOn ne compte plus les articles dans la presse de gauche et d’extrême gauche chantant les louanges de l’expérience du budget participatif de Porto Alegre. C’est pourtant plus une volonté de rénover la social-démocratie que de promouvoir des pratiques et une société autogestionnaires qui est à l’oeuvre. Le tapage autour de la mairie occulte des méthodes autoritaires et fait le plus grand silence sur des luttes et des mouvements sociaux autonomes qui se développent dans le Rio Grande do Sul dans une logique de contre-pouvoir.
Alternative Libertaire, janvier 2002Rio Grande Do Sul : Le mouvement des ferrailleurs de matériaux recyclablesLes récupérateurs sont des travailleurs qui vivent des déchets recyclables. La grande majorité travaille individuellement, récoltant des boîtes de conserve, des papiers, des métaux et autres matériaux dans les ordures, ou dans les rues chargeant des chariots poussés à la main ou des charrettes. Après les avoir triés, ils les vendent à des intermédiaires qui les leur payent une misère. Ce sont des gens très humbles qui vivent dans les logements les plus misérables des villes. Beaucoup d’enfants travaillent également dans ces conditions.

Alternative Libertaire, janvier 2002Rio Grande Do Sul : Le COLUP : les étudiants solidaires de la lutte populaireA Porto Alegre, l’activité militante de la FAG à l’université impulse depuis 1999 un collectif qui essaie de soutenir les revendications populaires en collectivisant le savoir de l’université et en enseignant la richesse que représente la culture et le savoir populaire.

Alternative Libertaire, janvier 2002Répression au MexiqueDiscrètement mais sûrement, le gouvernement Fox continue à réprimer par tous les moyens les acteurs du mouvement social au Mexique. Ces derniers mois, nos camarades du Conseil indigène populaire d’Oaxaca Ricardo Flores Magon (CIPO-RFM), adhérents à SIL, sont régulièrement la cible d’exactions policières. Le CIPO-RFM est implanté dans des communautés de base de l'Etat de Oaxaca, et regroupe depuis 1997 quatre organisations indigènes rassemblant plus de 2 000 membres. Il s'inscrit clairement dans le courant libertaire, et agit sur plusieurs fronts, depuis la lutte pour de meilleures conditions de vie dans les communautés (eau, électricité, infrastructures, services...) jusqu'à celle pour la reconnaissance des accord de San Andres sur les droits indigènes et l’auto-organisation des communautés.

No Pasaran, décembre 2001LE CONSEIL INDIGÈNE POPULAIRE DE OAXACA, RICARDO FLORES MAGON, C'EST QUOI ? Au cours d'un récent périple mexicain, j'ai pu rencontrer des membres du Conseil Indigène Populaire de Oaxaca lors de leur réunion dominicale. Une bonne occasion de discuter avec ce groupe membre du SIL (Solidarité Internationale Libertaire) dont je ne savais que peu de choses.

Alternative Libertaire, décembre 2001Un village argentin sans flics, ni maire ni curéAutogestion, société sans Etat, sans classes sociales. Celles et ceux qui se réclament de cet idéal apprendront que, bien que n'ayant pas appris l'anarchisme dans les livres ou les conférences, des Argentins gèrent eux-mêmes leur village, Campo de Herrera (Province de Tucman au nord de l'Argentine), sans policiers, ni maire, ni curé, et ces villageois se débrouillent très bien, aucune catastrophe annoncée à l'horizon. Aperçu d'une expérience exemplaire.
Le Monde Libertaire, 18 octobre 2001Argentine : Escraches : Lutter pour ne pas oublier Les « escraches » - intraduisible en français - sont une nouvelle forme de lutte inconnue ici et pratiquée dans des pays qui ont subi la dictature de l'armée. À notre demande, des camarades anarchistes argentins expliquent :