Le 5 octobre: défendons le droit à l'avortement

Appel de Ainsi-squattent-elles ! et du Collectif anarchiste La Nuit (NEFAC-Québec) :

À DIFFUSER LARGEMENT!

*****************************************************

Le droit au libre choix à l’avortement est encore et toujours remis en question!

Appel à défendre le droit à l’avortement !!

Rendez-vous le 5 octobre 2008, à 13h00
Devant le Centre mère-enfant du CHUL
(devant Place Laurier)

C’est seulement en 1988 que l’avortement a été décriminalisé au Canada, suite aux luttes des femmes et à celle du Dr. Morgentaler. À peine 20 ans plus tard, le droit des femmes de choisir librement si elle souhaite ou non se faire avorter, est pourtant une fois de plus remis en question au Canada et au Québec.

À Québec, la situation n’est pas différente. L’an passé, une manifestation anti-choix a été appelée par Bernard Westerveld, le pasteur de l'Église réformée de Sainte-Foy. Environ 25 anti-choix s’étaient présentéEs devant le Centre mère-enfants du CHUL pour s’opposer au droit des femmes de choisir de poursuivre ou non leurs grossesses. Le groupe de M. Westerveld tentait de relancer à Québec le mouvement Life Team, qui tient des manifestations Pro-Vie à travers le Canada au cours de la première fin de semaine d'octobre.

Pour contrer cette nouvelle démonstration de la droite religieuse, près d’une centaine de manifestantEs pro-choix s’étaient présentéEs sur les lieux du rassemblement. Ils avaient dénoncé avec vigueur ces nouvelles menaces aux droits des femmes acquis de hautes luttes.

Cette année, une nouvelle manifestation anti-choix s’organise à Québec et encore une fois, le droit du libre choix à l’avortement est remis en question. Mais l’enjeu est, cette fois, encore plus important.

  • Nous devons montrer que le droit à l’avortement est le droit fondamental des femmes de disposer de leur corps.
  • Nous devons montrer qu’il y a toujours un large support de la population envers le droit au libre choix.
  • Nous devons manifester pour contrer la droite conservatrice qui attaque de tout front les droits gagnés vers l’égalité entre les femmes et les hommes.

Dans le contexte de la campagne électorale, les conservateurs tenteront d’entrer majoritaire au Parlement d’Ottawa et si cela arrivait, plusieurs de leurs projets pourraient attaquer directement le droit des femmes d’interrompre leur grossesse.

Le projet de loi C-484 donnerait pour la première fois des droits à un fœtus. Ce projet a été mis en veilleuse, le temps des élections, mais le débat sur cette question n’est que reporté. D’autres projets de lois pourraient attaquer ainsi les droits des femmes au libre choix, tels que C-338 (visant à interdire l’avortement après 20 semaines et en faisant un acte criminel), C-537 (reconnaître aux professionnels de la santé le droit de refuser de pratiquer les avortements sur une base religieuse) et C-543.

L’enjeu du droit à l’avortement est crucial aujourd’hui et plusieurs députés conservateurs affichent ouvertement leur position. Le député Luc Harvey (Louis-Hébert) a voté en faveur du projet C-484, de même que plusieurs de ses confrères conservateurs. Il a d’ailleurs visité dans le courant de sa campagne électorale, une Église Pentecôtiste de Sainte-Foy qui prône des idées religieuses de droite.

Plus que jamais, il faut réaffirmer que le droit à au libre choix est fondamental pour toutes les femmes. Il s’agit du droit des femmes de disposer librement de leur corps.

Si votre groupe ou organisation souhaite endosser ou appuyer cet appel et participer à la mobilisation, veuillez nous contacter!

Informations :

Ainsi-squattent-elles ! : ase (à) resist.ca

Collectif anarchiste La Nuit (NEFAC-Québec) : nefacquebec (à) yahoo.ca http://www.nefac. net