Blogs

Les abstentionnistes se coalisent

Les élections provinciales sont en cours au Québec. On nous parle de l’importance d’aller voter, que cela fait partie de l’exercice démocratique. Pendant ce temps, une coalition se met sur pied afin de dire : assez ! Y’en a marre de se faire prendre pour des idiots !

Zizique - Deux come-back rouge et noir

Deux monstres sacrés de la musique engagée franco-française tendance anar ont sorti des disques cette année après une très longue absence. Les bacs des disquaires se sont en effet enrichis coup sur coup de nouveaux albums de Renaud et de Bérurier noir.

Sur les lignes... Une chronique syndicale

Contre le dégel, pour la gratuité (une position pragmatique!)

Une étude récente de l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) démontre que, loin d’être une utopie irréaliste, la gratuité scolaire à tous les niveaux est un objectif réaliste et réalisable à court terme. L’abolition pure et simple des frais de scolarité et autres « frais afférents » ne coûterait en effet que 550 M$ et n’impliquerait qu’une hausse de 4,2% du budget du Ministère de l’éducation. Le principal frein à la gratuité scolaire n’est donc pas budgétaire mais idéologique.

Cause commune no 12

Le numéro 12 de Cause commune, le journal de la NEFAC au Québec est maintenant disponible sur le web. 3000 exemplaires papier de ce journal sont distribués gratuitement par des militantEs libertaires, membres ou non de l’organisation. Cause commune se veut un tremplin pour les idées anarchistes, en appui aux mouvements de résistance contre les patrons, les proprios et leurs alliés au gouvernement. Si le journal vous plaît et que vous voulez aider à le diffuser dans votre milieu, contactez le collectif de la NEFAC le plus près de vous.

Un pdf à basse résolution --format tabloïd-- est disponible.

Au sommaire du no 12 (format HTML)

Lorsque le respect passe par la répression

En avril 2006, un projet très peu médiatisé a été mis en branle par la police municipale de Québec sous le nom on ne peut plus ironique de : « respect ».

Les détails de ce projet étant en général méconnus, on en connaît toutefois la forme par ce que la police a communiqué aux médias et par les faits que les victimes de ce dit projet ont été en mesure de constater. Ce projet s’inscrit clairement dans une logique de marginalisation et de criminalisation des jeunes de la rue, au même titre que l’était précédemment le projet « macadam »…

Perspectives libertaires - L’émeute de Kanehsatake

On se souvient tous encore des événements de janvier 2004 sur le territoire autochtone de Kanehsatake au nord de Montréal : quelques 65 policiers autochtones arrivent en renfort pour effectuer le ménage sur le territoire. Grosse descente policière en vue pour éradiquer le crime organisé et les trafics de toutes sortes, selon les dires des responsables du conseil de bande. Mais la colère populaire vient changer le cours des événements… Des centaines de membres de la communauté se rassemblent devant l’infâme poste de police des peacekeepers et « séquestrent » les flics à l’intérieur avant de brûler la maison du chef du conseil de bande!

L'anarchie de A à Z : L comme liberté

Sur le plan philosophique, l’anarchisme se définit clairement et sans ambiguïté par rapport à tous les autres systèmes philosophiques: il s’oppose au principe d’autorité et lui oppose le principe de liberté.

Un tiers d'anticapitalistes!

J’ai failli tomber de ma chaise en lisant l’Actualité. Pour être plus précis, selon un sondage CROP, il y a 32% des Québécois qui pensent que la liberté d’entreprise et l’économie de marché ne constituent pas le meilleur système pour assurer l’avenir du monde (« Pour ou contre le capitalisme? » L’Actualité, 1er décembre 2006). Malgré la « fin de l’histoire », malgré l’Institut économique de Montréal, malgré les lucides, malgré le matraquage idéologique incessant, il y a un tiers d’anticapitalistes au Québec. Qu’attend la gauche pour renouer avec ses racines? Pour, passez moi l’expression, capitaliser là dessus?

Un masculiniste poursuit une revue de gauche

(Communiqué) La militante Barbara Legault et la revue À bâbord ! font l’objet d’une poursuite en diffamation intentée par Andy Srougi, un membre du groupe Fathers4Justice. Srougi accuse Barbara Legault d’avoir «proféré des propos haineux» à son endroit dans l’article « Des hommes contre le féminisme » publié dans le numéro d’octobre/novembre 2006 de la revue À bâbord !

Notes de lecture - « Harcelez les huiles ! », suivi de « Les rebelles en Kaki »

Deux textes sur la subversion dans les forces armées américaines pendant la guerre du Vietnam.

Cette brochure antimilitariste du SIA de Caen, disponible à Montréal, tombe à point nommé pour rafraîchir la mémoire.

Syndicate content