Blogs

Hip-hop : Désobéissance

Deux ans après « Entre ciment et belle étoile », Keny Arkana remet ça avec « Désobéissance », un mini-album concept tournant autour de l’urgence de la lutte.

Livre : Le Mouvement masculiniste au Québec

Mélissa Blais, prof. de travail social à l’Université du Québec en Outaouais et Francis Dupuis-Déri, prof. de science politique à l’UQAM se sont jointEs à une dizaine d’auteurEs pour écrire un des rares livres en français sur le masculinisme. Il s’agit d’un livre absolument marquant par sa pertinence, d’autant plus que «depuis quelques années, l’idée que les hommes vont mal et qu’ils vivent une crise d’identité gagne des adeptes» (p. 11). Le discours masculiniste est clair : les femmes et les féministes sont responsables de cette crise identitaire.

Une scierie en grève à Valcourt

Le 26 février 2008, huit des onze travailleurs et travail-
leuses de la scierie de Valcourt ont choisi de résister devant les nouvelles exigences de leur patron et ils refusent encore de retourner au travail tant et aussi longtemps que leurs droits ne seront pas respectés.

À la défense du droit à l'avortement

L’avortement est encore et toujours un sujet controversé au Canada. Le 1er juin dernier, près de 1000 personnes ont manifestées à Montréal, pour défendre le droit à l’avortement, à l’appel du «Collectif de féministes opposées au projet de loi C-484».

Journée historique, répression des flics

Le 1er mai dernier, Journée internationale des travailleurs et travailleuses, une manifestation anticapitaliste était au programme dans les rues de Montréal. L’effort de mobilisation et d’organisation provenait de différents groupes anticapitalistes de la métropole, dont le collectif montréalais de la NEFAC, La Commune. L’agitation en vue de la manif s’étant échelonnée sur deux mois, la journée du 1er mai s’annonçait comme ce qu’elle doit être historiquement : un jour de lutte pour les prolétaires du monde entier.

[brochure] Une critique anarchiste du programme du PCR (mai 2008)

Téléchargez la brochure!Ils sont anticapitalistes et antinationalistes, boycottent les élections et l’État, se disent communistes et révolutionnaires. Ils sont très critiques de l’institutionnalisation des mouvements sociaux et conspuent les leaders de la gauche réformiste. Dans les manifestations, ils sont souvent masqués et n’hésitent pas à recourir à l’action directe. À priori, les maoïstes du Parti communiste révolutionnaire (PCR) sont proches des anarchistes. Et pourtant… Un fossé sépare nos conceptions du monde et de la stratégie révolutionnaire.

(brochure éditée en mai 2008 à partir de textes publiés sur le blogue Voix de faits et de nouveau matériel)

Cause commune no 20

Le numéro 20 de Cause commune, le journal de la NEFAC au Québec, est maintenant disponible sur le web. 4000 exemplaires papier de ce journal sont distribués gratuitement par des militantEs libertaires, membres ou non de l’organisation. Cause commune se veut un tremplin pour les idées anarchistes, en appui aux mouvements de résistance contre les patrons, les proprios et leurs alliés au gouvernement. Si le journal vous plaît et que vous voulez aider à le diffuser dans votre milieu, contactez le collectif de la NEFAC le plus près de vous.

Un pdf à basse résolution --format tabloïd-- est disponible.

Au sommaire du no 20 (format HTML)

DVD : Dans mon quartier

Le quartier Saint-Jean-Baptiste, avec son comité de quartier, ses logements sociaux et ses nombreuses initiatives militantes, fait souvent figure de village gaulois. C’est très certainement une exception politique dans la grande région de Québec. Ce documentaire, produit par le Comité populaire, revient sur 30 ans de luttes urbaines à Québec.

Le droit à l’avortement de nouveau menacé

La Fédération québécoise pour le planning des naissances a lancé une campagne pour défendre le droit à l’avortement au Canada. Le Parlement étudie présentement le projet de loi C-484 du député conservateur Ken Epp qui vise de façon détournée à interdire l’avortement. Concrètement, le projet de loi veut modifier le Code criminel et faire reconnaître comme une infraction le fait de blesser ou de causer la mort d’un enfant non encore né, donc du fœtus.

Grève étudiante : l’exercice d’un droit collectif

En collaboration avec le Conseil exécutif de l’ASSÉ

Syndicate content