Blogs

[brochure] Anarchie et Communisme par Carlo Cafiero

«Anarchie et communisme» est la reproduction du rapport lu par Carlo Cafiero en 1880 à l’occasion du congrès de la Fédération jurassienne de l’A.I.T. (Association Internationale des Travailleurs) à Chaux-de-Fonds. Ce texte de Cafiero fut publié pour la première fois la même année à Genève, dans le journal anarchiste Le Révolté.

Cafiero explique ici que «nous devons être communistes, parce que nous sommes des anarchistes, parce que l’anarchie et le communisme sont les deux termes nécessaires de la révolution»...

Téléchargez la brochure en pdf

Lire le texte en HTML (sur le site infokiosques d'où nous l'avons repiqué...)

Cause commune no 21

Le numéro 21 de Cause commune, le journal de la NEFAC au Québec, est maintenant disponible sur le web. 4000 exemplaires papier de ce journal sont distribués gratuitement par des militantEs libertaires, membres ou non de l’organisation. Cause commune se veut un tremplin pour les idées anarchistes, en appui aux mouvements de résistance contre les patrons, les proprios et leurs alliés au gouvernement. Si le journal vous plaît et que vous voulez aider à le diffuser dans votre milieu, contactez le collectif de la NEFAC le plus près de vous.

Un pdf à basse résolution --format tabloïd-- est disponible.

Au sommaire du no 21 (format HTML)

Le Camp des «4 sans»: Se mobiliser pour le droit au logement

Du 26 au 28 juin, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) organise à Québec le Camp des «4 sans». L’action vise à permettre aux «sans toit», aux «sans l’sou», aux «sans droits» et aux «sans voix» de prendre le haut du pavé en occupant pendant quelques jours un lieu au cœur des festivités marquant le 400e anniversaire de la Ville de Québec. Pour le FRAPRU, l’objectif est «de frapper l’imaginaire par une mobilisation exemplaire dans le but de faire avancer la cause des locataires».

Le «Droit de cité»

Le 3 juillet prochain, les militaires du 22e régiment de l’armée canadienne paraderont encore une fois dans les rues de la Vieille Capitale. Cette opération de propagande et de justification de l’existence de cette institution archaïque et nuisible porte le nom de «Droit de Cité». À Québec, depuis 1975, c’est le 3 juillet (anniversaire de la ville) que les clowns en rouge avec leurs longs chapeaux noirs tout droit sortis d’un mauvais film de Walt Disney se pavanent en ville, se montrant sans gêne à la population.

L'anarchie de A à Z, «T» comme Terrorisme

L’occupation militaire de l’Afghanistan fait partie intégrante d’une vaste croisade impérialiste qui prend pour prétexte la «guerre au terrorisme». Qu’en est-il au juste ?

Vers une nouvelle organisation révolutionnaire

Après sept ans de maturation et bien des luttes, les camarades regroupéEs au sein de l’Union régionale de la NEFAC ont décidé de faire le saut et de formaliser l’existence d’une organisation québécoise autonome.

Refondation

La rage du peuple

Depuis quelques années, des militants et militantes communistes libertaires de Sherbrooke parlent de redonner vie à un collectif anarchiste suite à la lente disparition de L’Accolade (nom de l’union sherbrookoise fédérée à la NEFAC active jusqu’en 2005). La création du collectif du 19 juillet (au prin-temps dernier) a donc matérialisé le désir d’avoir un pôle communiste libertaire réellement actif à Sherbrooke.

Pendant ce temps... en France

Dans le cadre du salon du livre anarchiste de Montréal, nous avons rencontré des camarades d’Alternative Libertaire, une organisation communiste libertaire française. Nous avons profité de l’occasion pour leur poser quelques questions sur l’état actuel du paysage politique et des luttes dans lesquelles ils s’impliquent activement en France.

– Quels sont les principaux débats de la gauche radicale française actuellement ?

Des anarchistes changent le nom d’une rue du Vieux-Québec

Dimanche le 15 juin 2008, des membres de la Fédération des communistes libertaires du nord-est (NEFAC) ont souligné à leur manière le 400e anniversaire de la ville de Québec : ils et elles ont «débaptisé» la rue Saint-Paul, à l’angle de la côte Dambourgès, en la renommant «rue Édouard-Beaudoire».

Punk/Oï : Larmes aux poings

Les filles et les gars de Jeunesse Apatride viennent de lancer un nouveau pavé dans la marre, ou dans la vitrine, avec la parution de «Larmes aux poings», 4e album du groupe oi/punk montréalais. S’y retrouvent 13 titres, presque tous en français. Pour ce qui est des thèmes abordés, personne ne sera perdu : J.A. est toujours aussi revendicateur et dénonce les méfaits du capitalisme, du sexisme et du racisme, dénonciations accompagnées en parallèle d’un discours basé sur l’espoir d’une société plus soli-daire et plus juste.

Syndicate content