Blogs

Livre : Sur les traces de l’anarchisme au Québec

Lux vient de sortir le premier ouvrage d’importance sur l’histoire de l’anarchisme au Québec.

Travail précaire: Sherbrooke championne du cheap labor!

La ville de Sherbrooke est selon une étude de KPMG, la ville la plus compétitive au Canada. Fière de cette position, la ville de Sherbrooke ne se pose pas plus de questions quand à ce que cela peut bien vouloir dire pour la majorité de la population sherbrookoise.

En effet, ce palmarès est fait en fonction du salaire moyen, de la main-d’oeuvre qualifiée et de l’accès au chemin de fer, aux autoroutes et à un aéroport.

À qui profite le travail précaire

Dans les vingt dernières années, on a vu se généraliser des conditions de travail précaires, des emplois flexibles et à horaires brisés, sur appel et à des conditions de moins en moins intéressantes. Cette transformation du travail et des emplois corresponds à une volonté du patronat de mettre à genoux les travailleurs et travailleuses et de restaurer leurs profits en renforçant l’exploitation salariale.

Les travailleurs jetables...

Manif antimilitariste à Québec

Environ 300 antimilitaristes ont défilé le 28 mars dans les rues de Québec à l’initiative de la NEFAC. Fait rare, les principaux groupes anticapitalistes de la Capitale ont marché ensemble, en compagnie de délégations de quelques autres villes, comme Montréal et Sherbrooke, pour commémorer le 90e anniversaire des émeutes contre la conscription et pour manifester leur opposition à la guerre en Afghanistan.

L'anarchie de A à Z, «S» comme Syndicat

Dans notre société, la démocratie, pour peu qu’elle existe, s’arrête aux portes de l’entreprise. Pour le commun des mortels, les droits et libertés ne s’étendent pas au monde du travail. Exprimer son opinion est risqué, protester et revendiquer ses droits l’est encore plus. Sauf exception, au travail on ne discute pas et on ne vote jamais. Dans le meilleur des mondes, on ne penserait même pas…

Pas de progrès sans les grèves !

La première grève à l’échelle du Canada s’est déroulée ici même, au Québec, plus précisément à Montréal. Cette grève en appela d’autres qui, toutes, ont permis à la classe ouvrière d’acquérir ou de défendre des droits essentiels. Toutes ces luttes ont également favorisé à différents niveaux le développement d’une conscience de classe parmi les exploitéEs.

Pour le droit à la grève !

L’Union locale de Montréal lance une campagne...

Cette année, nous aimerions profiter du 1er mai pour lancer une campagne qui nous tient à coeur : celle pour la réappropriation du droit à la grève.

Cause commune no 19

Le numéro 19 de Cause commune, le journal de la NEFAC au Québec, est maintenant disponible sur le web. 4000 exemplaires papier de ce journal sont distribués gratuitement par des militantEs libertaires, membres ou non de l’organisation. Cause commune se veut un tremplin pour les idées anarchistes, en appui aux mouvements de résistance contre les patrons, les proprios et leurs alliés au gouvernement. Si le journal vous plaît et que vous voulez aider à le diffuser dans votre milieu, contactez le collectif de la NEFAC le plus près de vous.

Un pdf à basse résolution --format tabloïd-- est disponible.

Au sommaire du no 19 (format HTML)

Mission canadienne en Afghanistan, le gouvernement rit de nous !

Selon toute vraisemblance, le mâle dominant du Canada, Stephen Harper, adore la guerre. Celui-ci a remporté récemment un vote de confiance à la Chambre des communes portant sur une motion visant à remettre la fin de l’occupation canadienne en Afghanistan à février 2011. Les officiers de l’armée sont-ils nostalgiques à l’idée de quitter leurs nouveaux amis afghans, tous ces criminels de guerre endurcis recyclés en députés?

Le mouvement populaire défend la gratuité scolaire

Tout le monde devrait s’intéresser à la question de l’éducation! Il est profondément injuste de laisser les mouvements étudiants se démerder seuls face à la contre-offensive idéologique des tenants du dégel des frais de scolarité.

L’automne dernier, le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec (MEPACQ) prenait position pour la gratuité scolaire. Fait rare, plutôt que de se limiter à cette position, le mouvement a choisi de produire son propre argumentaire et de le diffuser. C’est ainsi qu’une brochure intitulée «La gratuité scolaire: de la garderie à l’université… au nom de notre droit à l’éducation!» vient d’être diffusée dans 333 groupes communautaires de la belle province.

Syndicate content